« Vous avez trop de chance de faire un tour du monde », voici une phrase que l’on a toujours du mal à comprendre. Lors de la préparation d’un tour du monde, s’il y a bien un critère qui n’est en aucun cas lié à la chance c’est bien le budget. Véritable étape à anticiper, parfois des années à l’avance, elle est cruciale pour être certain de mener à bout ce rêve d’aventure au bout du monde. Alors, étant donné que la chance rentre rarement en jeu dans ce type de projet (sauf si vous êtes l’heureux gagnant du LOTO), voici toutes nos astuces pour économiser et réunir le budget nécessaire pour votre tour du monde. 

Pour être totalement transparent, nous avons commencé à économiser près de 3 ans et demi avant le grand départ. Pourquoi ? Car nous ne voulions pas nous serrer la ceinture trop fort. Nous avions envie de profiter et de continuer de voyager. Vous l’aurez compris, nous avons opté pour l’option suivante : économiser moins chaque mois, mais plus longtemps. Et nous n’avons pas regretté une seconde d’avoir choisi cette méthode. Elle nous a permis de bien anticiper, et de créer une épargne de A à Z pour ne pas toucher celle que nous avions déjà sur nos comptes en banque. 

Bien entendu, il n’y a pas de méthode miracle, et il convient d’adapter votre économie à vos moyens, vos envies, votre rythme de vie, vos habitudes de consommation. Voici donc les astuces que nous avons personnellement mises en place, et qui nous ont permis de boucler sereinement le budget. 

Identifier son budget cible

Au total nous nous sommes fixés un objectif de 20 000€ chacun, à atteindre 2 mois avant le départ.  Nous l’avons élaboré en nous basant sur le planificateur a-contre-sens.  Cet outil est vraiment pratique puisqu’il vous donne une estimation de budget, par pays, en fonction du temps que vous y restez, et de votre mode de voyage. Grâce à ce planificateur, ainsi que le témoignage de nombreux tourdumondistes, nous avons évalué notre voyage à environ 13 000€ par personne, et avons choisi d’économiser 20 000€ par sécurité. 

S'y prendre plusieurs années à l'avance

Comme nous vous le disions plus haut, nous avons choisi de ne pas utiliser notre épargne existante pour financer ce voyage. L’objectif étant de la conserver pour être suffisamment à l’aise au retour, et de pas se mettre dans le rouge en cas d’imprévu.

S’y prendre longtemps à l’avance, c’est aussi idéal pour anticiper les grosses dépenses inévitables (achat d’une voiture, frais de santé, déménagement avec achat de meubles à prévoir…). Cela permet  de voir venir et de s’adapter pour ré-ajuster le budget mensuel à économiser si besoin. Dans notre cas, nous avons du faire face à plusieurs grosses dépenses de ce type, qui sont venues empiéter notre capacité de financement. Il aurait surement été plus compliqué de les absorber si nous avions commencé à économiser uniquement 1 ou 2 an à l’avance.

Connaître sa capacité de financement

Une fois votre budget cible identifié, sortez les calculatrices (ou un fichier excel, c’est beaucoup plus simple) pour connaître votre capacité de financement. Il s’agit du montant mensuel que vous êtes en capacité d’épargner, une fois vos charges déduites de vos revenus. Listez donc vos dépenses (eau, électricité, loyers, prêts en cours, box internet, assurances…) et vos revenus (salaires, aides, rentes…) pour connaître votre reste à vivre.  A partir de cette enveloppe, choisissez un montant réaliste que vous être capable d’épargner chaque mois (ex : 300€).

Ensuite, divisez votre objectif d’épargne (15 000€) par votre capacité de financement pour avoir une idée du temps nécessaire pour accumuler ce montant (ex: 15 000/ 300 = 50 mois, soit 4 ans et 1 mois). Si vous souhaitez partir plus tôt, il vous faudra alors augmenter cette capacité de financement (en réduisant certaines dépenses, en augmentant vos revenus ou en modifiant votre épargne mensuelle pour votre tour du monde).

Si votre date de départ est déjà plus ou moins fixée, nous vous recommandons de créer un second tableau avec votre objectif (15 000€) et le nombre de mois avant le départ (ex : 24 mois), qui vous permettra d’identifier votre épargne mensuelle cible (15 000/24 = 625€ ). 

Ouvrir un compte épargne spécialisé

Lorsque l’on possède un seul compte épargne, il est souvent plus difficile d’avoir un aperçu clair et précis du budget déjà économisé et de celui restant. Pour pallier à ce soucis, et éviter de piocher dans l’épargne tour du monde pour d’autres dépenses, nous avons fait le choix de séparer nos épargnes en ouvrant une nouvelle formule. Cette astuce permet de voir, en un coup d’œil, l’état d’avancement du budget, de se féliciter de l’épargne déjà cumulée 💰 et d’appréhender celle qui reste à mettre de côté. 

Multiplier les économies

Si vous souhaitez mettre un coup de collier à votre épargne, chaque petite économie compte. Transformez certains restaurants avec des copains en pique nique géants, pensez au covoiturage pour réduire vos dépenses lors de déplacements, pesez le pour et le contre d’un nouvel achat, changez de fournisseur d’énergie ou d’internet pour réduire les factures… bref, tous les moyens sont bons pour économiser quelques dizaines d’euros par-ci par là qui, au cumulé, seront surement de belles centaines d’euros de plus pour votre budget tour du monde. 😀

Vous l’aurez compris, il y a autant de façon d’économiser pour un tourdumonde qu’il y a de tourdumondistes. On espère que ces petites astuces que nous avons mises en place, et qui nous ont permis de réunir efficacement le budget vous seront utiles et vous permettront, à vous aussi, de vivre votre rêve d’aventures.

Marion, 25 ans, petit-Lu Nantais & globe-trotteuse. Amoureuse des grands espaces, amatrice de rugby et buveuse de thé compulsive, je partage ma vie entre mon job en agence de communication digitale et mes envies incessantes de découvertes.

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.