A la fois vu comme attirant, et parfois inconfortable pour beaucoup, le voyage solo est une expérience particulière. Je me suis longtemps questionnée sur les avantages et les inconvénients d’un voyage de ce genre, et quels pourraient être mes ressentis pendant ces quelques jours seule avec moi-même. Au mois de Décembre 2021, l’occasion s’est présentée pour moi de réaliser mon premier « solo-trip », et de vous partager mon retour d’expérience, mon bilan et mes conseils pour vivre au mieux cette petite aventure. 

J’ai beaucoup échangé avec des proches qui ne souhaitent pas partir seuls pour un tas de raisons (peur de l’ennui, de la solitude, insécurité, anxiété…) et je me suis toujours demandé si ces appréhensions sur le voyage solo étaient vraies, et si je serais capable, moi aussi un jour, de franchir le pas. J’avoue trouver ça terriblement dommage de ne pas voyager, et de se priver d’expériences car nos partenaires de voyages habituels ne sont pas disponibles ou attirés par une destination qui nous fait envie. Je comprends parfaitement toute l’inquiétude liée au voyage solo, sincèrement, et c’est pourquoi je souhaitais aujourd’hui partager mon expérience pour aider, peut-être, d’autres voyageurs.ses à sauter le pas.

D’aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais eu l’occasion de partir seule quelque part, plusieurs jours. J’ai toujours été accompagnée de ma famille, de mon copain, ou de mes collègues. Changeant de job à la fin de l’année, l’occasion s’est présentée de poser mes congés à la dernière minute, en pleine semaine, sans aucun proche de disponible pour m’accompagner. L’opportunité était là, devant moi, de partir pour la première fois quelques jours, seule, à l’étranger. J’étais à la fois très excitée de vivre cette expérience, mais également un peu inquiète de me retrouver seule, H24, durant une si longue période. J’ai choisi un pays que je connais bien, l’Angleterre, où je ne me sentirais pas trop hors de ma zone de confort. J’ai réservé mes billets et hébergements pour Londres et Southampton (où j’ai vécu un an lors de mon Erasmus en 2016), et me suis préparé pour cette petite expérience inédite dans ma vie de voyageuse. 

A l’heure où je vos écrit ces lignes, je suis à l’étage d’un Prêt-à-Manger de Southampton, et je m’apprête à rentrer sur Londres pour prendre mon avion le lendemain. Le voyage touche bientôt à sa fin et je voulais vous partager mes ressentis, mon expérience, et mes conseils pour lever certains préjugés sur le voyage solo. Tant qu’on ne l’a pas vécu, difficile de se faire un avis. C’est pourquoi je vous encourage fortement à tenter l’expérience, au moins une fois, et vous faire votre propre idée sur le sujet. 😊

Mes conseils pour un premier voyage solo

Je suis loin d’être une experte du voyage solo, et partager mes aventures autour du monde avec mon compagnon, qui a le même « mode de voyage » que moi, reste mon option favorite. En revanche, je suis désormais rassurée de savoir que je suis capable de voyager seule, de profiter, de vivre une expérience singulière, et de découvrir de nouveaux endroits dans le monde si l’occasion se représentait à moi de nouveau. Ces conseils sont donc ceux que je pourrais donner à tous mes proches qui n’osent pas voyager seuls, et à vous qui, si vous lisez ce lignes, pourriez tout de même être un peu tenté par cette idée. 😉

▪ Choisir une destination confortable : pour qu’une première expérience de voyage solo se passe au mieux, je vous conseille de choisir une destination qui vous met en confiance. Inutile d’accroître votre anxiété si vous ne parlez pas un mot de la langue, où que la ville choisie est immense et que vous avez du mal à vous repérer. Commencez petit, en réservant 2-3 jours dans une capitale européenne par exemple, une ville que vous connaissez déjà et que vous souhaitez explorer davantage, ou encore une ville francophone. Parmi les villes que j’ai déjà pu visiter, je peux vous conseiller Londres, Lisbonne, Amsterdam, Edimbourg, Strasbourg, Barcelone, Bruxelles, Dublin…

Organiser votre voyage en amont du départ : pour moi, l’organisation c’est la clé pour pallier la plupart des appréhensions du voyage (transports, localisation des hébergements, moyens de paiements, itinéraires pour aller de la station de métro à l’hôtel…). J’ai pour habitude de glisser dans un dossier Google Drive tous les documents ou captures d’écran relatives à mon voyage histoire de tout centraliser. Je télécharge également toujours la Google Maps de la ville en plan hors connexion, pour pouvoir m’orienter même sans réseau. Ces petites astuces permettent de réduire drastiquement mon stress face aux impératifs du voyage, et d’intégrer mentalement le plan de la ville, ou mes trajets avant même d’arriver. 

Planifier vos visites : pour chaque voyage, j’aime planifier à la louche les visites que je souhaites réaliser par jour. Si j’ai un conseil à vous donner pour un voyage solo, c’est de ne pas hésiter à programmer des événements fixes dans votre journée (visite d’un musée, d’une expo, une séance de cinéma…). Cela permet de rythmer votre journée. Personnellement, j’avais réservé une place pour aller voir « The Lion King » au Lyceum Theatre. C’était une super expérience, déjà pour le show qui était incroyable, mais également pour avoir passé une très bonne soirée, avec des étoiles plein les yeux, qui changeait un peu de mon rythme habituel de voyage. 

▪ Pas de pression : c’est votre premier voyage solo, et il n’est pas question de relever tous les défis en une fois, ni d’exiger de gros efforts de votre part qui pourraient vous faire sentir inconfortable. Chaque chose en son temps. Acceptez de ne pas voyager au même rythme que lorsque vous êtes accompagné(e), de passer vous reposer un peu à votre logement en cours de journée, bref de vous écouter. Le voyage solo est une expérience différente et il est donc normal de vous adapter à cette situation.

Ne pas négliger votre sécurité : choisissez un lieu où vous vous sentez à l’aise, même s’il est un peu plus cher, renseignez vous sur les quartiers recommandés, n’hésitez pas à prendre un pass à la journée pour les transports afin de pouvoir rentrer rapidement à votre logement et changer facilement de lieu lorsque vous n’êtes pas à l’aise.  Privilégiez les hébergements avec beaucoup de commentaires, et du personnel sur place qui puisse être disponible en bas de besoin. Surtout en temps que femme seule, il est important de ne pas vous mettre en danger. Je crois beaucoup à l’intuition, et sans être parano, ne vous attardez pas dans des endroits qui ne vous font pas sentir en sécurité. 

Emporter avec vous de quoi vous occuper : certains temps d’attente peuvent vite être longs quand on est seul(e) (transports, latence entre un resto et un spectacle, longue attente dans une gare…). N’hésitez pas à embarquer avec vous un ou plusieurs livres, votre ordinateur, des batteries externes… Bref de quoi vous occuper et vous permettre de penser à des choses différentes durant votre voyage. 

Mes ressentis

J’ai passé au total 4 jours seule lors de ce voyage entre Londres et Southampton. Voici donc mes premiers ressentis, quelques heures avant la fin du voyage.

➖ Je ne me suis pas ennuyée à proprement parlé : j’ai découvert que s’ennuyer n’était pas si terrible. J’ai aimé m’asseoir  sur un banc et observer les écureuils du parc, me poser à un café et imaginer la vie des gens qui m’entouraient, lire pendant que la salle se remplissait au Lyceum Theatre… J’ai aimé laisser divaguer mes pensées, et même si je suis quelqu’un de très sociable et extravertie, ces jours seule m’ont plutôt fait du bien.

➖J’ai stimulé ma créativité : Sur le plan personnel et professionnel, j’ai beaucoup pensé et généré pas mal d’idées que je vais pouvoir mettre en place à mon retour. Le fait de laisser libre cours à son imagination est vraiment bénéfique et quelque peu « forcé » par le fait de se retrouvé seul(e). Je reviens de ce voyage encore plus riche d’idées pour alimenter mes projets. 

➖ J’ai appris à m’installer seule dans un café : c’était surement le point le plus compliqué pour moi lors de ce voyage mais je l’ai finalement relevé haut la main. Bon, je n’ai pas encore tenté l’expérience du restaurant seule, ce sera pour une autre fois. J’ai appris à m’installer seule à une table, et à prendre le temps de me poser, sans manger en 10min pour vite fuir cette situation, ni passer l’entièreté du repas sur mon téléphone. Et ça, c’est une étape qui m’a vraiment rendue fière. 

➖ J’ai confiance en moi : je savais que j’étais capable d’organiser un voyage sans trop de difficultés, d’être à l’aise en anglais, et de m’orienter facilement dans une ville. Ce voyage solo m’a tout de même permis de renforcer ma confiance en moi, de me montrer que j’étais capable de voyager seule et d’apprécier. Il a surtout levé les freins et une possible angoisse de devoir, un jour peut-être, pour telle ou tell raison, voyager seule. Je ne vois aujourd’hui plus ça comme un challenge à relever. Je suis contente de l’avoir fait et je n’aurais aucun mal à réitérer l’expérience, notamment dans une ville que je ne connais pas encore. 

Et vous, avez-vous déjà tenté le voyage solo ? 

Si oui, quels ont été vos ressentis ? 

Si non, quels freins vous empêchent de franchir le pas ? 

Marion, 25 ans. Petit Lu Nantais & globe-trotteuse je partage ma vie entre mon job de Content Manager et mes envies incessantes de découvertes. Amatrice d'apéros entre copains, de rugby, de développement personnel, de beaux paysages naturels et buveuse de thé compulsive, je n'ai qu'un seul credo : profiter de chaque opportunité pour découvrir le monde !

2 Comments

  1. J’ai plusieurs fois fait l’expérience du voyage solo et personnellement j’aime beaucoup. C’est vrai que plusieurs personnes me disent : « je ne sais pas comment tu fais ». Mais rester seul ne me gêne pas pas beaucoup et j’adore ce type de voyage totalement libre : faire ce que je veux quand je veux !
    Il arrive que je connaisse des moments d’ennui mais ce n’est pas eux que je retiens à mon retour.
    C’est une expérience que je recommande à tout le monde

    • Marion Reply

      Merci pour ton retour Sylvain ! 🙂
      Totalement d’accord avec toi, et puis je trouve ça tellement dommage de se priver de découvrir le monde et les belles choses à voir autour de chez soi, uniquement parce qu’aucun potentiel « partenaire » de voyage n’est disponible. Les deux options présentent chacune des avantages et inconvénients, mais c’est vrai que le voyage solo souffre de beaucoup de clichés, qui freinent ceux qui souhaiteraient se lancer. En espérant que l’article puisse les aider à franchir ce pas 🙂

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.